Easyjet: Easyjet mise sur un gros avion à Cointrin

Article Tribune de Genève « Easyjet mise sur un gros avion à Cointrin » du vendredi 2 novembre 2018 en lien au nouveau modèle A321neo :

 

 

« Un appareil de 235 places doit atterrir ce vendredi. Et permettre au transporteur d’accueillir plus de clients sans ajouter des vols.

À Cointrin, le nombre global de mouvements s’est stabilisé depuis une décennie, les appareils étant plus grands (l’an dernier, 190 778 mouvements ont été recensés, moins qu’en 2012). Quand bien même le nombre de passagers explose (17,1 millions en 2017, contre 13,9 en 2012).

Les A321neo confirmeront-ils cette tendance? Pas si simple, avertit Tzvetan Naydenov, un expert du Boston Consulting Group, qui vient de cosigner un rapport alarmant sur les aéroports suisses et leurs capacités restreintes face au développement de l’aviation. «Les A321neo ont plus de places, mais toutes les connexions de et vers Genève n’ont pas assez de demande pour en utiliser, estime-t-il. L’arrivée des A321neo, plus gros, peut aussi ouvrir des opportunités avec des vols long-courriers, donc accroître la demande.»

Accroître l’offre et donc stimuler la demande mais à quel prix pour les riverain.es?

Les enfants particulièrement vulnérables à la pollution de l’air

Article Le Temps « Les enfants particulièrement vulnérables à la pollution de l’air » du lundi 29 octobre 2018 en lien à la conférence globale sur la pollution de l’air et santé de l’OMS du 31 octobre au 1er novembre 2018 :

 

 

« A l’occasion de la première Conférence globale de l’OMS sur la pollution de l’air et la santé qui se tient jusqu’au 1er novembre à Genève, un rapport pointe les dangers accrus des polluants sur les plus jeunes

Chaque jour, dans le monde, plus de 90% des jeunes de moins de 15 ans respirent un air si pollué qu’il peut mettre leur santé en danger. Les experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont le nouveau rapport a été présenté ce lundi 29 octobre, tirent la sonnette d’alarme sur cet état des lieux pour le moins préoccupant. »

 

Pétition pour l’abolition des forfaits fiscaux de l’aviation

Retrouvez la pétition CAMPAX pour l’abolition des privilèges fiscaux de l’aviation: 

Voyager en avion est l’un des moyens de transport les plus déstructeurs pour l’environnement.

Afin d’atteindre nos objectifs climatiques, pour sauver notre environnement et pour assurer à nos enfants une planète viableune taxe suffisante sur les billets d’avions est nécessaire.

-Nous devons introduire une taxe sur le kérosène! Il est illogique d’avoir une taxe sur les huiles minérales pour tous les moyens de transport excepté l’aviation. En effet, ce dernier constitue l’un des plus déstructeurs pour le climat.

-Une TVA sur les vols internationaux est également nécessaire! La majeure partie des biens et des services consommés incluent une taxe sur la valeur ajoutée. Les vols internationaux ne doivent pas faire exception

-Nous avons besoin d’une taxe sur le CO2! Les dégâts de l’aviation sur l’environnement ne doivent pas être payés par la population mais par leresponsables des pollutions. Une taxe fixe sur le dioxyde de carbone constituerait un premier pas vers la protection de l’environnement.

 

Fronde juridique contre le bruit par l’association Cointrin-Ouest

Article Le Courrier « Fronde juridique contre le bruit » sur le travail mené par l’association de riverain.e Cointrin-Ouest contre les nuisances sonores de l’aéroport de Genève:

 

Des riverains de l’aéroport combattent la construction d’un hôtel et la densification de leur quartier. Ils veulent que la réverbération du bruit des avions soit prise en compte.

 

TdG: l’association Cointrin-Ouest tire la sonnette d’alarme!

Article Tribune de Genève « Un hôtel est accusé de décupler le bruit des avions » sur le travail mené par l’association des riverains Cointrin-Ouest contre les nuisances sonores de l’aéroport de Genève:

 

« L’Association Cointrin-Ouest (ACO) estime que les autorités ne protègent pas les riverains de l’aéroport contre le bruit, contrairement à ce que prévoit la loi. Contre les effets néfastes des pics sonores et du ricochet émis par ces derniers sur des façades ou autres murs, plus précisément. «Nous avons lancé une alarme sur les réverbérations acoustiques par les bâtiments, mais l’État a autorisé la construction d’un hôtel dans le quartier, indique Serge Reynaud, président de l’ACO. Un bâtiment de 47 mètres de haut qui engendrera des réverbérations.»»