20km de l’aéroport: non au greenwashing de GVA Airport

 

Le dimanche 7 octobre 2018 aura lieu la course des 20km de l’Aéroport de Genève. Ce sponsoring s’inscrit dans une volonté de greenwashing que nous dénonçons! 

Le 7 octobre 2018 a lieu à Genève une course à pied de 20km. Pour la seconde année, cette course a comme sponsor principal l’aéroport de Genève. Or, le trafic aérien engendre chaque année des coûts de 50 millions de francs pour soigner les habitants de Genève.

Le plan (PSIA), rédigé par les Autorités fédérales et soutenu par les Autorités exécutives cantonales, qui définit le développement des activités aéroportuaires, prévoit une augmentation massive du trafic aérien dans les années à venir. Ce plan accepte le dépassement des normes en termes de pollution dans la région de l’aéroport et donc les conséquences sur la santé. Les prévisions tablent sur une augmentation de 100% à l’horizon de 2030 de la pollution de l’air (NOx).

En réponse, la Coordination régionale pour un aéroport de Genève urbain, respectueux de la population et de l’environnement (CARPE) s’investit pour une limitation des nuisances engendrées par l’aéroport de Genève (en particulier du bruit, de la pollution de l’air et des émissions de CO2) pour que les habitants de Genève et de sa région puissent mieux respirer, courir sereinement, et vivre en bonne santé.

 

AVIONS, toujours plus, pourquoi faire? Du rêve au cauchemar

La Coordination régionale pour un aéroport urbain, respectueux de la population et de l’environnement (CARPE) et l’Association des riverains de l’aéroport de Genève (ARAG), rejointes et soutenues par des personnalités de tous bords, se sont associées pour publier un livre : Avions, toujours plus, pour quoi faire?

En cette fin d’été 2018 où l’urgence de la question climatique s’est imposée à tous, sur tous les continents, il est impératif d’oser se poser des questions et réfléchir aux conséquences des actions de l’homme sur son environnement. Dans le contexte qui est le leur et dans la perspective d’une votation sur l’initiative Pour un pilotage démocratique de l’aéroport, l’ARAG et la CARPE publient un livre qui, tout en affichant un point de vue, revendique une impartialité basée sur la solidité des chiffres et des données avancées.

Alors que l’aviation bénéficie de privilèges concurrentiels historiques, politiques et structurels patents, ses atteintes à l’environnement et à la santé des personnes doivent être regardées en face. Or, on accepte aujourd’hui en Suisse crânement, à travers le PSIA (Plan sectoriel des infrastructures aéronautiques) notamment, que les normes de pollution atmosphérique et de bruit soient dépassées autour des aéroports. Pire encore, alors qu’on demande à tout un chacun, aussi bien aux individus qu’aux acteurs économiques, de faire des efforts drastiques afin de réduire les émissions globales de gaz à effet de serre (énergie électrique verte, voitures électriques, utilisation des transports publics etc…), on accepte que la pollution émise par l’aviation augmente. Ceci à l’échelle de la planète mais aussi plus localement à Genève.

Avions, toujours plus, pour quoi faire? se propose d’accompagner le lecteur dans sa réflexion : Si j’adhère au constat de l’urgence de la question climatique et environnementale, mes actions à titre individuel sont-elles cohérentes? Sur quoi sont-elles fondées? Tout en reconnaissant l’apport d’un aéroport à l’économie locale, régionale et nationale, comment puis-je faire évoluer les choses?

Les bénéfices de la vente de l’ouvrage seront destinés au financement de la future campagne sur l’initiative Pour un pilotage démocratique de l’aéroport.

Ce livre est aussi en vente en librairie, sous le même titre, édité par les Editions Jouvence.

 

Marche Climat Genève 2018

Le samedi 13 octobre 2018 aura lieu la Marche pour le Climat à Genève. Retrouvons-nous à 13h30 à la zone piétonne du Mont-Blanc afin de déflier pour le climat! La CARPE sera présente. 

Demandons à notre gouvernement de mettre en oeuvre les accords de Paris sur le Climat!

Demandons à notre gouvernement une politique climatique bonne pour l’économie, bonne pour la planète et bonne pour les humains, où qu’ils soient dans le monde!

Descendons dans la rue le samedi 13 octobre pour montrer que nous tenons au climat et à l’environnement, car les glaciers fondent, pas notre détermination!

Manifestations organisée par Marche pour le Climat